oignon : indications thérapeutique

Publié le par santé culinaire chez amira

 

 

INDICATIONS :

La partie utilisée est le bulbe, mais pour les oignons frais, on peut utiliser tant le bulbe que la partie verte.
Utilisé cru, en salade, l’oignon grâce à son taux élevé de composés volatils soufrés, est un
antiseptique puissant. Il convient donc parfaitement contre les infections des tissus digestifs, pulmonaires ou cutanés.
L’utilisation clinique de l’oignon est en pleine expansion, de plus en plus d’essais cliniques humains sont réalisés afin d’accroître nos connaissances à son sujet. L'oignon est une plante tellement complexe et renferme une telle quantité de substances potentiellement actives que les chercheurs hésitent encore à identifier un ingrédient actif spécifique auquel ils pourraient attribuer les effets observés.
L'oignon pourrait
favoriser la différenciation cellulaire. Comme les cellules cancéreuses ont perdu la faculté de se différencier, elles se multiplient de façon anarchique. Selon des chercheurs japonais, l'huile d'oignon pourrait, dans une certaine mesure, « rééduquer » ces cellules et contribuer à empêcher cette multiplication anarchique.
Bien qu'on ne dispose pas actuellement de données cliniques permettant de démontrer l'action
hypoglycémiante de l'oignon et de déterminer la dose thérapeutique optimale, on estime généralement que la consommation de 20 g d'oignon frais, trois fois par jour, pourrait contribuer à faire baisser les taux de glucose sanguin et ainsi servir de traitement dans les cas de diabète.
Les propriétés
hypo-lipidémiantes de l'oignon sont bien établies et pourrait convenir pour la prévention des maladies cardiovasculaires. De nombreuses études sur son activité anti-plaquettaire sont en cours.
La Commission E et l'Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l'efficacité de l'oignon pour traiter le manque d'appétit et pour
prévenir l'athérosclérose.

Contre indications :

Le diabète est une maladie grave dont le traitement nécessite un suivi médical. Bien que l'autotraitement avec des plantes réputées antidiabétiques soit reconnu efficace, la prise simultanée pharma et plantes, peut entraîner de graves conséquences, notamment en interagissant avec les médicaments hypoglycémiants classiques.

Attention pour nos amis à quatre pattes :
l'oignon que l'on utilise dans nos cuisines peut être toxique pour les chiens. Il faut donc être très vigilant à ne pas laisser les oignons à leur portée et à ne pas donner une nourriture contenant beaucoup d'oignons (restes de table ...). L'oignon n'est généralement toxique que s'il est consommé en assez grande quantité.

Publié dans aliments et santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article