betterve: composition, et principaux nutriments et pricipes actifs:

Publié le par santé culinaire chez amira

La betterave fait partie des dix légumes ayant le meilleur potentiel antioxydant.

Nom latin : Beta vulgaris rapa 
   Famille : Chénopodiacées

COMPOSITION ANALYTIQUE MOYENNE :

La betterave rouge fraîche et crue (ou cuite) apporte 40 kcalories pour 100 g    
   de partie comestible et contient :

   • Eau (86 %) 
   • Glucides (9 %) 
   • Lipides (0,1 %) 
   • Protides (1,6 %) 
   • Fibres alimentaires (cellulose et hemicelluloses) (2,8 %) 
   • Substances minérales et oligo-éléments : Bore, calcium, chlore, chrome,
      cuivre, fer, fluor, lithium, magnésium, manganèse, nickel, phosphore, potassium,
      sélénium, sodium, soufre, zinc. 
   • Vitamines : B1 - B2 - B3 ou PP - B5 - B6 - B9 - C - E - Provitamine A.
   • Autres substances notables : Glutamine, bétaïne, choline et acide oxalique

 

Nutriments les plus importants :

-- Vitamine A. La feuille de betterave bouillie est une excellente source de vitamine A tandis que la feuille de betterave crue en est une bonne source

-- Vitamine K. La feuille de betterave est une excellente source de vitamine K. La vitamine K est nécessaire pour la synthèse (fabrication) de protéines liées à la coagulation du sang

-- La feuille de betterave bouillie est une bonne source de :  magnésium , Manganèse, Cuivre,  Vitamine B1,  Acide pantothénique ( vitamine B5), Vitamine B6,  Vitamine B2,  Calcium, Potassium,

-- Fer. La feuille de betterave bouillie est une bonne source de fer pour l’homme et une source pour la femme, leurs besoins étant différents.

- - Vitamine C. La feuille de betterave est une source de vitamine C. Le rôle que joue la vitamine C dans l’organisme va au-delà de ses propriétés antioxydantes; elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives. De plus, elle protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation.

Vitamine E. La feuille de betterave est une source de vitamine E. Antioxydant majeur, la vitamine E protège la membrane qui entoure les cellules du corps, en particulier les globules rouges et les globules blancs (cellules du système immunitaire).

 Folate. La betterave est une bonne source de folate. Le folate (vitamine B9) participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Cette vitamine joue un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN), dans le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire, ainsi que dans la cicatrisation des blessures et des plaies. Comme elle est nécessaire à la production des nouvelles cellules, une consommation adéquate est primordiale durant les périodes de croissance et pour le développement du foetus.

 

Principes actifs et propriétés :

Antioxydants. Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Une revue de la littérature scientifique classe la betterave parmi les dix légumes ayant le meilleur potentiel antioxydant. Par ailleurs, des chercheurs ont noté que l’activité antioxydante totale de la betterave semblait demeurer constante même après avoir été soumise à la chaleur, par exemple la cuisson.

*           Bétalaïnes. La betterave fait partie des rares végétaux qui contiennent des bétalaïnes, une famille de pigments contribuant à sa couleur prononcée. Ces composés, particulièrement les bétacyanines, se sont révélés de puissants antioxydants in vitro ;  Chez l’animal, la consommation de bétanine issue de la betterave (un des principaux pigments de la catégorie des bétacyanines) a contribué à la diminution de l’apparition de cancers de la peau, du foie et du poumon. D’autres chercheurs ont étudié le métabolisme des bétalaïnes du jus de betterave chez l’humain. Ils ont démontré qu’après la consommation du jus, on détectait bel et bien des bétalaïnes dans l’urine, signe qu’au moins une certaine proportion atteignait la circulation sanguine. On ignore toutefois si la quantité de bétalaïnes absorbées dans l’organisme humain est suffisante pour observer des effets potentiels.

*           Lutéine et zéaxanthine. Les feuilles de betterave contiennent de la lutéine et de la zéaxanthine, deux composés antioxydants de la famille des caroténoïdes. Selon le Fichier canadien sur les éléments nutritifs de Santé Canada, 250 ml (1 tasse) de feuilles de betterave crues renferment 603 μg de lutéine et de zéaxanthine, tandis que 125 ml (½ tasse) de feuilles de betterave bouillies en contiennent 1 384 µg. À titre de comparaison, 250 ml (1 tasse) d’épinards crus, un légume riche en lutéine et zéaxanthine, en contiennent 3867 µg. La lutéine et la zéaxanthine s’accumulent dans la macula et la rétine de l’oeil, le protégeant ainsi d’un stress oxydatif qui pourrait lui causer des dommages. D’ailleurs, les données d’une revue de la littérature scientifique indiquent qu’un apport régulier de lutéine et de zéaxanthine est associé à un risque plus faible de dégénérescence maculaire et de cataracte, deux maladies de l’oeil. De plus, des recherches indiquent que ces composés pourraient contribuer à prévenir certains cancers, notamment ceux du sein et du poumon, et à la prévention des maladies cardiovasculaires. Notons toutefois que les études en ce qui concerne les maladies cardiovasculaires sont encore limitées et parfois contradictoires.

*           Composés phénoliques/flavonoïdes. Ces composés constituent d’autres types d’antioxydants contenus naturellement dans la betterave. Des chercheurs ont remarqué que leur concentration totale augmentait lorsque la betterave était soumise à la chaleur, ce qui pourrait contribuer à expliquer pourquoi l’activité antioxydante totale de la betterave semble persister à la cuisson. La pelure de la betterave contiendrait au moins trois fois plus de composés phénoliques que la chair. Ses feuilles en sont également très riches : une étude comparant divers légumes a démontré que le contenu en composés phénoliques du jus de feuille de betterave fraîche était le plus élevé de tous les végétaux étudiés, dépassant le contenu du jus d’épinard et de brocoli. Bien qu’on sache que ces composés participent à l’effet antioxydant global de la betterave, leur effet plus précis à travers la consommation de ce légume demeure à étudier.

Publié dans aliments et santé

Commenter cet article